Comment détecter un AVC ?

Comment détecter un AVC ?

De très nombreuses personnes font malheureusement un accident vasculaire cérébral, ou autrement dit un AVC. Cela devient de plus en plus courant. Certaines personnes ne survivent pas à un AVC tandis que d’autres survivent certes, mais très difficilement.

L’accident vasculaire cérébral est, comme son nom l’indique, associé au cerveau. Lorsqu’une partie du cerveau est touchée, alors le fonctionnement du corps n’agit plus correctement. C’est pourquoi ceux qui survivent à un AVC ont très souvent un ou plusieurs membres atrophiés et paralysés. Mais est-il possible de détecter un accident vasculaire cérébral? Oui!

Détecter un AVC

Rien qu’en France, plus de 100 000 personnes sont victimes d’un AVC. Et pourtant la grande majorité d’entre elles ne savaient même pas comment le détecter. Dans environ 80% des cas d’accident vasculaire cérébral, c’est une artère dans le cerveau ou un vaisseau sanguin qui est bouché.

Et dans les 20% restants, c’est un vaisseau sanguin qui saigne, un cas tout aussi grave car il s’agit d’hémorragie cérébrale. Alors tâchons de connaître par cœur les trois symptômes d’un AVC. En premier lieu, le visage est paralysé et la mâchoire commence à se tordre et à dévier. Un membre supérieur ou inférieur comme le bras ou la jambe ne répond plus, pour certains c’est carrément toute la moitié du corps qui ne fonctionne plus. Et enfin il y a une difficulté à parler ainsi qu’à s’exprimer.

Que faire pour sauver une vie

Que ce soit notre vie ou celle de quelqu’un d’autre, dès que nous voyons l’un des symptômes de l’AVC que nous avions vu plus haut, alors il nous faut absolument appeler les services d’urgence. En une heure, plus de 100 millions de neurones sont définitivement perdus. Donc, il est vital d’appeler le plus rapidement possible les urgences dès que nous repérons un symptôme, car plus vite les urgences interviennent, moins il y aura de dégâts causés par l’AVC.